Présentation du diagnostic du PLUi

La présentation de la phase diagnostic du Plan Local d'Urbanisme intercommunal (PLUi) s'est déroulée jeudi 26 novembre 2015 à Eugénie les Bains en présence de l’ensemble des conseillers communautaires.

Aujourd’hui, nous habitons dans une commune, nous travaillons dans une autre, nous organisons nos sorties et faisons nos courses dans une troisième. L’intercommunalité est devenue un territoire de vie à part entière. Face à ce constat et aux exigences incontournables de développement durable, une série de lois a transféré aux intercommunalités l’élaboration des Plans Locaux d’Urbanisme qui deviennent intercommunaux (PLUi).

Le PLUi : un outil d’organisation du cadre de vie

Le PLUi est un document de planification à l’échelle intercommunale. Il administre les possibilités de construction et d’usage des sols sur l’ensemble des 22 communes du territoire, en se substituant aux anciens documents d’urbanisme (Plan local d’urbanisme, Plan d’occupation des sols ou carte communale).

Le PLUi a pour ambition de bâtir un projet d’ensemble, coordonné et cohérent, au sein duquel chacune des 22 communes de la Communauté de communes d’Aire sur l’Adour s’inscrit, tout en préservant ses spécificités. Il permet d’avoir une véritable réflexion sur la démographie, l’habitat, l’économie, l’agriculture, le patrimoine et les paysages…
Le PLUi touche à toutes les questions de notre vie quotidienne, que l’on soit résidant, actif, chef d’entreprise ou encore agriculteur… Où vais-je pouvoir construire ? Où vont pouvoir s’installer les services et les activités économiques ? Quels seront les espaces naturels et les zones agricoles préservés ?... Le PLUi apportera des réponses qui conditionneront notre manière de vivre sur le territoire dans les prochaines années.

Loin de déposséder les maires de leurs prérogatives, le PLUi donne une dimension nouvelle à l’action des élus par la réflexion commune à cette échelle large et par une meilleure intégration de l’urbanisme avec les politiques nationales de l’habitat et de gestion de l’espace. Les maires sont et resteront les porteurs des projets et des autorisations d’urbanisme, de la qualité de vie offerte à leurs habitants.

Le PLUi permettra :

  • d’avoir une vision prospective du territoire intercommunal de 10 à 15 ans,
  • de prendre en compte et préserver les besoins en surfaces agricoles,
  • de veiller à la préservation des espaces naturels et à la protection face aux risques majeurs (inondations, par exemple),
  • de maintenir un équilibre entre ville et campagne pour un développement raisonné des bourgs,
  • de préciser les orientations portant sur le développement économique,
  • mais aussi, d’adapter les règles d’urbanisme aux nouvelles normes de performance énergétique et aux nouvelles formes d’habitat.

L’élaboration du PLUI a été engagée par notre Communauté de communes en collaboration avec les 22 communes membres. Elle va se poursuivre avec vous : habitants, exploitants, associations, entreprises... pour que les futures règles d’utilisation des sols sur notre territoire soient partagées par le plus grand nombre.

La Communauté de communes d’Aire sur l’Adour est assistée dans sa démarche par un groupement d’études : le cabinet Métaphore (Bordeaux) et le cabinet Géociam (Bidart). Ce sont eux qui ont présenté, jeudi 26 novembre 2015 à Eugénie les Bains, la phase diagnostic lors d’un Conseil communautaire spécial, ouvert au public.

Les informations collectées dans ce cadre vont permettre d’avoir une connaissance plus fine de notre territoire, de prendre conscience de ce qui nous entoure. Elles vont nourrir notre réflexion, nous aider à dégager des enjeux et nous conduire à la prochaine étape, à savoir : le “projet aménagement et développement durable“ (PADD) avant l’été 2016.